Définition de l'agriculture biologique

October 27, 2019

"C'est impossible de faire du bio à Maurice!", "Le bio n'existe pas", ... Combien de fois ai je entendu cela ...

 

L'agriculture biologique est difficile mais certainement pas impossible à Maurice et soyez convaincus messieurs dames, oui l'agriculture biologique existe.

Je vous propose de revenir sur la définition de ce concept qui n'est pas encore réglementé dans le pays, ce qui fait que chacun y va de son concept, de son intérêt pour dire qu'il fait du bio. Outrage !

 

L'IFOAM (International Federation of Organic Agriculture Mouvements) définit l'agriculture bio comme suit: 

L’agriculture biologique est un système de production qui maintient et améliore la santé des sols, des écosystèmes et des personnes. Elle s’appuie sur des processus écologiques, la biodiversité et des cycles adaptés aux conditions locales, plutôt que sur l’utilisation d’intrants

ayant des effets adverses. L’agriculture biologique allie tradition, innovation et science au bénéfice de l’environnement commun et promeut des relations justes et une bonne qualité de vie pour tous ceux qui y sont impliqués."

 

En d'autre termes, il s'agit:

   > pa servi disel ek medsinn. Nou bizin aret apel medsinn enn poison !

L'utilisation d'engrais et pesticides chimiques tels que les herbicides, insecticides, fongicides,... sont prohibés

 

   > le bien être animal est une condition sine qua none pour les élevages dit biologiques. Mieux que 100 mots, cette vidéo d'une minute vous expliquera le concept.

Cela dit sur ce point, l'élevage bio est clairement impossible à Maurice actuellement, du fait qu'il n'y a aucune alimentation biologique importée. Par contre il existe des élevages pleins air qui sont plus proches de ce concept.

 

   > enjeu international que nous ne daignons pas considérer: la préservation des ressources naturelles:

     - l'eau: cela passe par la préservation des nappes phréatiques et l'utilisation de méthode qui permettent de limiter l'arrosage en conservant l'humidité dans le sol, comme le paillage/mulching par exemple.

     - le sol qui est un patrimoine de l'agriculteur ET de l'humanité qui doit être préservé et amélioré en le considérant comme une entité vivante qu'il faut nourrir et préserver grâce notamment à l'apport de matières organiques

   - le pétrole est peu ou pas utilisé: pas de mécanisation (possible que sur les fermes à taille humaine), pas de plastique à usage unique (paillage plastique, goutte à goutte jetable, ...)

 

   > la biodiversité sauvage, alias les "mauvaises" herbes entre autre, et cultivée qui attirera les prédateurs des ravageurs et maladies (pestes) proposant le gîte et le couvert pour ces espèces qui réguleront les attaques sur vos cultures

 

   > l'éthique au travers de la valorisation du travail du planteur: vente directe ou en circuit court (pas plus d'un intermédiaire), visite de sa ferme, ...

 

L'agriculture biologique locale et à petite échelle est donc un agro-système, c'est à dire une association de production agricole et de protection de la nature.

 

 

Concrètement: 

on fait:

  - rotations et/ou associations de cultures

  - recréer un écosystème 

  - nourrir le sol et non la plante

  - les pesticides approuvés pour l'agriculture biologique sont les pesticides « naturels »

  - vente avec le moins d’intermédiaire possible pour que le planteur puisse vivre de son métier

  - ...

on ne fait pas:

  - pas d’OGM et de semences traitées

  - pas de produits chimiques pour nourrir les plantes et tuer les pestes/maladies

  - pas de monoculture

  - pas de labour

   - ...

 

C'est beau la théorie, mais dans la pratique les sols, l'air et l'eau sont pollués "donc ... le bio n'existe pas". (Remercions notre activité consumériste...)

 

Si nous prenons le contexte local: l'île Maurice est une très petit île donc par définition il y a peu de terres disponibles. Si une personne ayant un terrain veut se lancer dans la culture maraîchère bio, elle ne pourra pas sous prétexte que son karo, ancien champ de canne, est contaminé ?

Très bien, continuons de la sorte: l'agriculture chimique et intensive vous tuera ainsi que toutes les autres espèces vivantes.

 

Venons en à l'eau: les eaux de la CWA sont traitées, les eaux de rivières et les nappes phréatiques sont polluées, les pluies sont acides, ... Ne la buvez pas, toutes les sources sont polluées ! Tic tac tic tac, il vous reste 3 jours à vivre...

Encore une fois, nous devons composer avec le contexte actuel et local

 

Les plantes respirent aussi et sans elles pas d'oxygène. Bonne nouvelle, sans oxygène, il vous reste 5 minutes à vivre, byyye.

 

J'espère que vous l'avez compris l'agriculture biologique consiste à se que le planteur ne se serve pas lui même, dans sa pratique, de produits chimiques entre autre

 

 

 

 

BONNE NOUVELLE:

 

une agriculture menée selon les méthodes biologiques améliore la qualité des sols et de l'eau puisque les plus grands polluant sont éliminés à la source.

 

 

 

 

Si vous doutez encore de l'intérêt de consommer bio et local, je vous invite à jeter un œil par ici, et je reste à votre disposition pour répondre à vos questions sur le sujet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Définition de l'agriculture biologique

October 27, 2019

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags